L’igname…miam-miam!

Bonjour, pour vous ce jour, une recette à base d’igname…

Eh oui, l’igname est de retour encore! Maintenant que vous en savez plus sur les tubercules, voici pour vous une autre façon modernisée de la consommer. Il s’agit  de fagots d’igname frits accompagnant une côte de bœuf braisé au four.

Goûter classique au Bénin et en Afrique de l’Ouest, l’igname frite se vend généralement par celles que l’on nomme « vendeuses de beignets ». Au Bénin, on les appelle Tévinon, ou atanon  en langue « fon » ou alakara en langue « yoruba » etc.

Ces dames, comme des restaurateurs lambda préparent pour tout un quartier, voire au delà…assises, faisant frire, saluant et servant leurs clients, souvent constitués de toutes les couches de la population. Avant et sûrement encore de nos jours, dans les ménages africains, il est rare de frire l’image à la manière des vendeuses, parce que cela consomme énormément d’huile. Mais les choses changent, les jeunes reprennent le flambeau de notre patrimoine culinaire méconnu, revisitent les classiques et les résultats époustouflent évidemment.

Tel est le cas de notre recette d’aujourd’hui: le fagot d’ignames à la côte de bœuf

Ingrédients: pour 1 personnes

  • 1/2 tubercule d’igname
  • 1 côte de bœuf
  • 1 Tomate
  • 1 citron
  • Huile de friture
  • Oignon
  • feuilles fraîches d’oignon

Préparation de l'igname

  1. Peler l’igname, le découper en larges petits bâtonnets (Bouts de bois)
  2. Laver et laisser les bouts d’igname dans de l’eau salée une heure environ au repos.
  3. Essorer et frire environs 5 à 7 minutes dans de l’huile chaude.

Préparation de la côte de bœuf

  1. Mariner et mettre au frais pendant 2 jours. Ce qui me permet de ne pas précuire la viande. Rend la viande tendre.
  2. Composer  une autre marinade (avec tomate, oignon, sel, poivre, gingembre et piment) . Ce qui donne la couleur rouge du braisé
  3. Braiser 35 minutes au four.
  4. Attacher les fagots d’igname avec les feuilles d’oignon fraîches.
  5. Accompagner le tout d’un jus d’oignons grossièrement hachée, de jus de citron et de piment.

Merci à Yolande Quenum pour la recette

Miam-miam…

Yèmissi

  Merci!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*