Les Crêpes vanille-cognac

Salut à toutes et à tous! vous l’avez compris, votre blog vous balance entre les saveurs du Bénin et d’ailleurs! Nous avons décidé désormais (avec Fifamè) de publier les mercredis, une recette de goûter ou de dessert… Ainsi, ce jour, Fifamè vous présente sa recette de crêpes à la vanille et au cognac que moi je surnomme  des  » Crêpes adultes »  😉

(J’ai pris des mesures hyper simples pour vous épargner le casse-tête des grammes. Donc je mesure tout au pot. Vous pouvez prendre n’importe quel pot à peu près de la taille d’un pot de yaourt ou même un verre)…** Fifamè

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 pot et demie de farine de blé
  • 1/2 pot de lait en poudre
  • 2 oeufs
  • 1/3 de pot de sucre ( ou plus si vous êtes très portés sur le sucre)
  • 1 sachet de sucre vanille (pas obligatoire)
  • Deux noisettes de beurre à faire fondre (ou 1/3 de pot d’huile)
  • 1/3 de pot de cognac (pas obligatoire)
  • 1 pot d’eau
  • 1 pincée de sel

Préparation

  1. Je mélange les ingrédients en poudre, farine, sucre, sel, lait, sucre puis je rajoute l’eau et je mélange. Je mets ensuite les œufs. Je mélange bien jusqu’à ce qu’il n’y plus de grumeaux.
  2. Je rajoute enfin le cognac, puis le beurre fondu.
  3. Je prépare mes crêpes. J’ai utilisé une poêle anti adhésive donc pas besoin de mettre de l’huile. Sinon, tu mets un peu d’huile dans un papier absorbant pour nettoyer la poêle avant chaque crêpe.
  4. Pour une toute petite poêle comme celle que j’ai utilisée, je mets quatre cuillères à soupe de pâte à crêpe pour chaque crêpe. Des que la pâte est sèche en surface, je les retourne en les faisant sauter. (J’adore faire ça)!
  5. J’ai obtenu 16 petites crêpes. Pour la dernière crêpe, j’ai mis deux gouttes de colorant alimentaire bleu pour obtenir une crêpe bleue (on peut s’amuser à faire des crêpes de couleur…)
  6. J’ai découpé à l’emporte pièce et servi avec du chocolat noir fondu et des pépites de chocolat. J’ai mis au frigo. On va les manger tout de suite. Miam.

Un morceau? On partage ?

Fifamè vous dit à la semaine prochaine!

Quant à moi, je vous explique pourquoi elle a utilisé du lait en poudre!

Au Bénin, le lait de vache n’est pas un bien de consommation courant. Dans les régions du Nord (équivalant à la Bretagne en matière de production laitière et bovine) et du Centre, on peut y trouver du lait de vache nature commercialisé par des peulhs (une ethnie nomade spécialisée dans l’élevage des bœufs et vaches).

Le lait en poudre est une otpion, car même s’il n’y a pas de vendeuses de lait frais au marché dans le Sud, on peut trouver des briques de lait en grande surface ainsi que le lait concentré sucré ou non.

On redescend sur terre et on se dit à très vite!

Yèmissi 😉

  Merci!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*