Moi, dèguè, dessert frais!

Salut à tous,

Je vous reviens cette semaine avec une proposition de dessert africain aussi privé que la semoule au lait en France: le dèguè… Issu d’un mélange entre le lait fermenté, caillé et le mil ou le millet et autres céréales du même genre (sorgho,  etc) . Il est consommé dans les pays chauds d’Afrique, ceux situés près du Sahara (notamment en Afrique occidentale).

J’ai connu le dèguè dans les années 2000 à Cotonou et je crois (sauf erreur de ma part) que ce délicieux dessert a été introduit par les peuples venant du Nord Bénin ou les résidents nigériens ou maliens. Une chose est certaine, ce dessert a conquis tous les palais et est entré dans les habitudes de consommation des Béninois.

En manque d’idées pour un apéro dînatoire que ma structure « Gazellya » doit organiser, je me suis rendue dans une épicerie chinoise, lieu par excellence, où nous Africains, trouvons notre bonheur en matière d’ingrédients pour la cuisine de chez nous. Je tombe alors sur un sachet de millet. Je ne connaissais pas du tout cette appellation auparavant. Mais j’ai fait marcher ma petite tête de littéraire, millet, « petit mil? » Je me rapproche de la gérante du magasin et lui en demande davantage d’explications sur ma trouvaille. Elle confirme que c’est une céréale proche du mil. Tac! à l’attaque…

L’apparence fait penser à du couscous …mais j’y ai cru…Je me suis dit,  « ils veulent un apéro à l’Africaine, ces Français! eh ben, ils l’auront »

 Ma recette

Ingrédients: pour 5 personnes

  • 200 g de millet, de mil ou autre
  • 1 litre de lait fermenté
  • 1 pot de crème fraîche
  • 125 g de sucre

Préparation: 20 MINUTES

  1. Dans une casserole d’eau bouillante, versez en pluie le millet, remuer régulièrement et laisser cuire al dente (pas trop mou) environ 8 MINUTES selon votre méthode de cuisson. Le millet cuit, attention, ce n’est pas la même texture que le couscous! L’apparence est trompeuse…;)
  2. Essorez et rincez à l’eau froide, égouttez
  3. Versez sur le couscous obtenu, le lait fermenté, épaississez avec de la crème fraîche selon la consistance espérée et sucrez

Vous l’avez constaté, pas cher, simple et je vous en conjure, rafraîchissant et nourrissant. ça nous change des desserts classiques et je vous le dis encore, mes convives étaient ravis de découvrir autre chose que les verrines habituelles.

Astuce de Yèmissi

  • Vous pouvez remplacer le lait fermeté par du yaourt nature et sucré à votre convenance, ou même faire un mélange avec du mascarpone, ou de la faisselle que nous appelons au Bénin « lait caillé »
  • Il faut laisser reposer le dessert au minimum 8h pour une belle imprégnation.
  • Pour un goûter en été, un bout de brownie à côté, ou un gâteau au chocolat ou à la banane, c’est top!

Je vous dis à très bientôt pour un autre voyage en commun!

Miam-miam

Yèmissi

  Merci!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*